Ou comment enfin retrouver les couleurs des films après le scan...

Golden hourTest conclusif, je retrouve mes couleurs. Nikkor 90mm f/8 @ f/22, 1/2s, Provia 100.

Lire la suite  →

Au programme: du brouillard, de la pluie, et des nuages, et des ales…

C’est un pays de paysages, qui fait regretter de ne pas y passer plus longtemps, dans toutes les conditions météo, à toutes les saisons. Qui donne envie de le voir à travers une chambre, en grand format. Qui demande une lente pérégrination, à regarder passer la lumière. En voilà quelques photos, insatisfaisantes forcément, tellement tous ces paysages sont à photographier… et le résultat n’est pas à la hauteur.

Nous y avons perdu notre tente, mats pliés, cassés, toile déchirée. Une belle tempête venant de Skye nous l’a détruite. La photo suivante a été prise la veille de la tempête.

Camping, Morvich

La montagne au niveau de la mer, les lumières du nord à portée de main, les repas généreux au fond des pubs. Tout incite à y retourner. On en oublierait presque les midges…

Tour Sud.La tour sud des trois tours de l'Ile Verte, Grenoble. Film Kodak 320TXP, dev. XTOL 1+1. Nikkor SW 90mm f/8

Le décentrement est le mouvement le plus simple à appréhender à la chambre. C'est un déplacement, horizontal ou vertical, de la zone sensible dans l'image produite par l'objectif.

Read more  →

Trouvé via le site photo-eye.blog, le photographe Michael Lange présente avec Wald une série de photographies de forêt. Prises au crépuscule, pour éviter que la lumière ne devienne le sujet par son jeu dans les feuilles, elles paraissent à la fois grises et majestueuses.

La vidéo ci-dessus est enregistrée à l'occasion d'une exposition. Michael Lange y revendique une lumière plate, et l'absence de tout élément distinctif d'origine humaine. L'observateur doit pouvoir ne voir que la forêt, et son imagination se développer.

Une approche bien différente de Nobuyuki Kobayashi !

Voilà une série de photos inhabituelles (par comparaison avec ce que je fais d'habitude), des portraits.

Le protocole était le suivant:

  • une chaude et très lumineuse journée de juillet;
  • un mur de pierres, et quelques arbres pour donner un peu d'ombre;
  • un grand fauteuil en osier;
  • un chambre 4x5', une boite de plan-films Fuji Across 100 (noir & blanc), un objectif Fujinon 250 f/5,6;
  • aucune directive d'installation, chacun était libre d'être debout, assis, vautré sur le fauteuil, et libre de prendre n'importe quelle pose.
Brigitte et Remi

La prochaine fois, il faudra un protocole plus strict, afin d'avoir une meilleure homogénéité de la série:

  • conserver la distance chambre - fauteuil constante, en essayant de se rapprocher;
  • avoir un fond uni (drap, blanc ou gris);
  • éclairer les visages (avec un réflecteur par exemple) pour avoir un peu plus de contrastes.

A suivre, peut-être ...

Le Charvin, pris de Notre Dame de Bellecombe. Prise de vue au jugé : f/22, 2h, avec un Fujinon 250/5,6.

PF#2015-03-01 Charvin and the starsShoot at f/22, 2h (Fujinon 5,6/250). Full moon light, meter out of range. Fujinon 250mm/5,6, Fomapan 100, XTOL 1+1

Read more  →

Très vraisemblablement prise au "Museo del Novecento" de Milano, une installation de néons au plafond dont j'ai oublié l'auteur.

Abstraction MilanaiseNéons.

Prise avec le Hasselblad, au 80mm.

 

A la chambre, pour faire une photo à fort grossissement, il "suffit" de se rapprocher (certains objectifs sont meilleurs que d'autres à ce jeu, mais on fait avec ce qu'on a sous la main). Bien sûr en se rapprochant, il faut augmenter le tirage, c'est à dire la distance entre le plan image (mon film) et le plan de l'objectif.

PF#2015-04-08 Argiope12/04/2015 l'araignée de Mathilde sur la table de la cuisine. f/16.3 1/4s, Fujinon 250/5,6, map 70cm Provia 100 F

Les argiopes sont un genre d'araignée à rayures jaunes et noires (d'après wikipedia - attention, certaines images sur cette page peuvent choquer les arachnophobes), et naturellement, les primates n'aiment pas l'aspect des araignées (ce n'est pas moi qui le dit, c'est un site canadien qui me semble fort pertinent). Je suis un primate. 

Revenons à la chambre: objectif de 250mm, mise au point à environ 70cm. La formule de conjugaison de Descartes nous dit : 1/f = 1/OA' + 1/OA avec : f la focale ( 25cm ), OA' la distance à l'image, et OA la distance à l'objet ( 70cm ). On en déduit 38,8cm. En réalité on mesure 35cm (c'est la longueur du soufflet pour cette photo). De cette distance entre objectif et film (le tirage), on déduit le facteur d'atténuation, ou "indice de soufflet", c'est à dire la compensation en ouverture ou temps de pose. Pas de calcul, il existe des tables toutes faites : voir par exemple le site (excellent) de galerie-photo. Ici la compensation sera de 2/3 de diaphragme.

Le grossissement de cette photo est estimable au ratio des distances : environ 0,5. Pour obtenir des grossissements plus importants, il faut davantage de tirage: 50cm de tirage sur une mise au point à 50cm permettrait d'avoir un grossissement de 1 avec un objectif de 250mm. La limitation (au moins sur ma chambre) vient de la longueur maximale du rail.

Le connaisseur notera la bascule qui permet d'avoir le corps de l'araignée (l'abdomen, beurk) net en profondeur .

Donc la macro à la chambre c'est simple comme une mise au point et un calcul d'indice de soufflet ! S'abstenir des sujets mobiles.

Crédit sculpture : Mathilde.

Après quelques années de stabilité, utilisant principalement Dotclear depuis le 29 septembre 2005, je tente un autre gestionnaire de contenu.

Cela fait quelques temps que je lorgne sur d'autres sites, pour voir comment ils sont faits: ZenPhoto comme Denis ? Un site sur mesure mais très BootStrap comme Julien (quoi que je préférais sa présentation précédente, avec des galleries à défilement horizontal) ? Il y a aussi la solution heritage.io (un site dédié à la photographie argentique), mais je n'ai jamais réussi a diriger http://fabien.heritage.io/ vers un sous domaine de idolum.info.

So what ?


Quels sont mes besoins ?

  • de manière évidente, des galleries de photos;
  • une présentation claire, et moderne (concept flou, mais qui englobe: un site lisible sur grand écran et terminal mobile, un design intelligible, pas trop de bling-bling);
  • un service de publication simple des photos: je suis dans Lightroom, je construis ma série de quelques photos, et si je peux les publier automatiquement (sans transfert de fichiers, re-nomage, bla bla bla), c'est très plaisant;
  • de quoi écrire un peu de texte. Sans être un grand écrivain expansif, un petit accompagnement aux photos ou aux séries est parfois le bienvenu;
  • des commentaires ? je ne sais toujours pas. Sur la version legacy de idolum, j'avais en moyenne moins de un commentaire par billet, et les contributeurs étaient bien identifiés :) Aucune raison que ça change, que je devienne un site à forte audience.
Et qu'est-ce que je veux faire ?
  • montrer des séries de photos, en ensembles cohérents;
  • construire ces séries: de nouvelles photos peuvent venir les enrichir.

Je suis arrivé un peu par hasard sur koken.

Il y a un plugin qui permet de publier de Lightroom vers le serveur. Quelques thèmes sont proposés, certains gratuits d'autres payants. Il est possible de modifier les thème, et même les templates (c'est à dire la structure des pages).

Le rendu côté visiteur est plutôt agréable. Côté publication, il y a un onglet "Library" qui ressemble fortement à un gestionnaire de photo - à la Lightroom.

Il n'y a pas de commentaires possibles, ou alors il faut passer par un service externe (bof). Ce n'est pas open-source.

Installation très simple, ça fonctionne immédiatement.

Alors, pourquoi pas ? Essayons.