ocean

Retour au grand format, retour à la pellicule, retour au grain: après un an de numérique, mobile, léger et prolixe, retour au rythme et à la concentration de la chambre.

Prise de vue au 110XL (une acquisition récente outre-atlantique), film 4x5 Fuji Provia. Scan à la maison, avec une résolution largement suffisante pour le ouèbe - mais c’est toujours de la bouillie de pixel :)

Gas station, Terlingua

Lever de soleil sur la station essence - épicerie - resto-routier de Terlingua. A quelques miles de l’entrée de Big Bend.

Il y a quelques temps, à la faveur de jours de congés, j’ai profité de l’occasion pour approfondir mes séries de photos en forêt. Ne voulant pas faire les choses à moitié, j’ai chargé une boite complète de Kodak Portra 160C (dix plan-films, donc cinq chassis), et six plan-films de Kodak 320TXP (trois chassis, c’est ma quantité pour le développement).

La Portra 160C est un négatif couleur qui a la réputation de bien encaisser les hautes lumières, donc des forts contrastes. Pourvu que le scanner suive, il est possible de trouver des détails en hautes lumières sans être complètement cramé. C’est donc un choix qui me semble logique pour de la forêt en hiver: la neige au sol amène un fort contraste avec soit des arbres très sombres comme les sapins, soit des troncs dépourvus de feuilles.

Telemark boot
PF#2015-12-6 lac
idolum-exp1p4-PF2015-12-14.jpg

J’utilise Lightroom pour stocker, organiser et traiter les photos, quelle que soit la source : scan de film, ou numérique. Lightroom est un très bon logiciel, mais qui ne tourne pas sous Linux. Utiliser Lightroom, c’est donc se restreindre à Mac ou Windows. Mon ordinateur actuel est vieux (environ 8 ans), de plus en plus lent et va finir par me lâcher. Le remplacement arrive. Mac ou Linux ? Si j’arrive à trouver une alternative fiable à Lightroom, Linux. Sinon, je resterai avec Mac.