vélo

Et le vélo !

ça roule. MàJ le 18 mars.

Il n’y a pas que l’avion dans la vie ! Il y a aussi le transport des courses, ou du matériel photo.

Quelques liens utiles pour les geeks du vélo urbain. Bullitt from Larry vs Harry

Vélo-cargo (avec des prix qui piquent)

En vélo-cargo, il y a deux fabricants qui me plaisent bien: Larry vs Harry (qui fait le Bullitt) et Douze-Cycles un fabriquant français localisé en Bourgogne. Douze-cycles

De beaux vélos, mais chers. En choisissant une courroie Carbon Gates (y’en a marre des chaines qui rouillent) et un dérailleur Alfine 8, et une dynamo sur moyeu avant, le prix de base est 2940 euros pour le Bullit, et 3260 euros pour un Douze Modèle UP10 (cadre 400, le plus petit). Sans caisse ni boite de transport…

Ouch.

Alors on regarde les remorques.

Carry Freedom Leaf (image de leur boutique shop.planet-used.com)

Remorques

Objectif: facile à ranger dans une cave, pratique pour les courses.

A priori on va partir pour une Carry Freedom Leaf (pour les urbains en appart). Le gros avantage c’est que c’est une remorque légère et pliable, donc a priori facile à descendre par l’escalier de la cave. Il faut trouver un sac ou une caisse adéquat.

Bob Yak (image de leur boutique bobgear.com)

Sinon, en mono-roue, pour les chemins plus étroits, la Bob Yak, ou mieux, en suspendu la Bob Ibex. Les avantages de la mono-roue c’est de mieux suivre le vélo et de ne pas verser quand une des roues rencontre un obstacle; c’est une source potentielle de crevaison en moins; et c’est généralement plus léger (à solidité équivalente).

A part

Un concept un peu plus radical, le VUF. Les remorques sont impressionnantes, et il faut voir la vidéo Youtube.

A suivre, dans la rubrique “comment je fais mes courses de légumes sans brûler de pétrole, pour ramener du chou-rave filandreux et des graines bizarres”.

Mise à jour du 18 mars

Attention. C’est plus compliqué qu’il n’y parait. Il semblerait qu’on se dirige vers une magnifique remorque de type “Cabas de la ménagère”, peut-être un Royal Shopper Plus Hydro de chez Andersen. Mon côté geek en prend un coup…