Bricolage

La boîte à UV épisode II

sans puissance, la maitrise n'est rien…

La précédente boîte à UV me donne des temps d’exposition de 40 minutes à 1 heure et demie. C’est trop long, peu pratique pour faire des tests. Et je soupçonne un effet non linéaire avec les longs temps d’exposition, qui nécessiterait d’allonger encore le temps: une sorte d’effet Schwarzschild du cyanotype. En tout cas mes temps sont longs, et mes contrastes sont écrasés. L’idée ici est donc d’améliorer la boîte pour obtenir un flux lumineux plus important.

Passage en statique

geek & hype

Il y a deux ans je testais Koken pour construire idolum. Le point fort de Koken était la connection depuis Lightroom, un service de publication. Et puis je suis passé de Mac à Linux, en abandonnant Lightroom, donc cette facilité a disparu. L’avantage qu’il restait à Koken était la mise en page facile d’articles et de galeries - mais ça, d’autre logiciels le font aussi.

Une autre question en suspens c’est la présence d’une database: pour un site comme idolum avec peu de mouvements, peu de data, et surtout peu d’interactions puisque les commentaires n’existent plus, quel est l’intérêt d’une database qui peut facilement se faire hacker ? Alors l’idée d’un site statique (juste une collection de pages HTML) a fait son chemin. J’ai fait une test rapide avec Nikola parce que c’est du Python et qu’en ce moment j’apprends le Python. Mais non, je n’ai pas réussi à faire ce que je voulais. J’ai testé avec Hugo, et après quelques tâtonnements, ça marche !

Beaucoup de procédés dits “alternatifs” utilisent des chimies sensibles au rayonnement ultraviolet: cyanotype, platine-palladium, kallitype par exemple. Traditionnellement le soleil était utilisé comme source d’UV pour insoler la surface sensible. Mais comme je suis à la pointe de la technologie, je me suis fait une boîte à UVs.